Slow tourisme: l’art de voyager tout en prenant son temps

1 avril 2022

Maddalena Mazzaferri

Partagez cet article sur les réseaux sociaux:

Fermez vos yeux…respirez.

 

Parfois, nous devons nous le répéter comme un mantra lorsque la vie, les activités, les devoirs et les tâches semblent dévorer nos pensées et les forcer dans un tourbillon qui ne s’arrête pas. Nos têtes ressemblent à une machine à laver bloquée sur le cycle d’essorage, qui continue à battre et à essorer nos vêtements, les transformant en chiffons ratatinés, rétrécis et froissés.

 

Nous nous rendons compte que nous sommes proches de l’épuisement et nous sommes sur le point de prendre nos vacances, mais nous finissons par réserver un nouveau voyage où tout est organisé jusqu’à la dernière minute. Des milliers d’endroits à visiter, des horaires à respecter, des files d’attente d’un kilomètre et des restaurants bruyants.

 

Nous aurions presque besoin d’une pause des vacances.

 

Nous rentrons plus fatigués qu’avant.

 

Fermez vos yeux… respirez.

 

On recommence.

Si vous avez déjà vécu une telle expérience ou éprouvé une sensation similaire, il est probablement temps de découvrir ce que le tourisme lent (o slow tourisme) est et, surtout, de commencer à le pratiquer.

Qu’est-ce que le slow tourisme

Le slow tourisme o tourisme lent (également souvent appelé tourisme durable) est une façon de voyager axée sur l’expérience (lente, approfondie, permettant de s’immerger totalement dans l’écosystème du lieu visité) et la durabilité (impact nul sur l’environnement).

Dans la pratique, le slow tourisme est l’exact opposé du tourisme de masse: une organisation visant à découvrir des lieux typiques et non chaotiques et à éviter les destinations les plus populaires, prises d’assaut par ceux qui ne comprennent le tourisme que d’un point de vue quantitatif comme un tour rapide.

Ceux qui décident de vivre le monde (et le tourisme) de manière Lente, en revanche, privilégient la qualité de l’expérience, les moyens de transport locaux et peu polluants comme le vélo, préfèrent consommer des produits locaux et soutenir les petites activités et les artisans locaux.

De cette façon, le Slow Traveller valorise le caractère unique du lieu et de sa culture plutôt que la standardisation qui caractérise la plupart des destinations les plus réservées chaque année au monde.

Slow tourisme: un peu d’histoire

Le tourisme lent ne peut pas ignorer le concept de Slow Food dont il dérive. Dans la deuxième moitié des années 1980, le gastronome, écrivain et activiste italien Carlo Petrini a fondé le mouvement gastronomique Slow Food pour protester contre l’ouverture d’un McDonald’s sur la célèbre Piazza di Spagna de Rome. De là, l’idée de la lenteur comme besoin de goûter, de savourer, de s’arrêter pour se plonger dans l’expérience, a été étendue à de nombreux autres domaines comme celui du Tourisme.

Les principes du manifeste du slow tourisme

En 2009, Nicky Gardner a également rédigé le Slow Travel Manifesto, un modèle de tourisme lent basé sur les principes conceptuels de Slow Food e Slow Cities, qui résume les présuppositions décisives du tourisme lent en 10 caractéristiques fondamentales :

  1. Le slow tourisme comme un état d’esprit qui commence chez soi bien avant le voyage.
  2. Éviter les avions, préférer utiliser des moyens de transport tels que les ferries, les bus et les trains locaux qui renforcent le lien avec le paysage.
  3. Vivre l’arrivée comme un plaisir et non avec impatience
  4. Valorisation des marchés et des commerces locaux
  5. Valorisation de la culture qu’on peut expérimenter dans les bars, les cafés et les bistrots locaux
  6. Prendre du temps pour se faire une idée des langues et des dialectes des régions visitées. Apprendre quelques expressions locales, peut-être en utilisant un dictionnaire ou en achetant un journal local.
  7. Collaborer et respecter les communautés autochtones avec curiosité
  8. Ne se contenter pas de suivre les conseils des guides touristiques, mais imiter les locaux dans leur routine quotidienne.
  9. Savourer l’inattendu (les trains en retard, par exemple, peuvent créer de nouvelles opportunités et découvertes).
  10. Faire quelque chose pour remercier les communautés locales de leur hospitalité
Cosa è il Turismo Lento

Quelques exemples de tourisme slow

Selon ce que nous avons dit – et ce que nous avons lu dans le Manifeste du Slow Travel – certaines activités de séjour/voyage peuvent être considérées comme des exemples de tourisme slow, comme par exemple :

  • Volontourisme ou tourisme volontaire
  • Trekking/randonnée
  • Parcours et voyages à vélo ou avec un moyen de transport non polluant
  • Voyages en sac à dos
  • Roadtrip, également avec une voiture ou une caravane personnelle
  • Tourisme religieux et spirituel
  • Tourisme culturel
  • Tourisme gastronomique et œnologique
Slow Tourism

Encouragez le slow tourisme avec Octorate

Si vous avez un hébergement et vous êtes passionné par le Slow Tourisme, ou simplement si le concept que nous venons d’exposer vous a intrigué, sachez que Octorate peut vous aider à organiser les meilleures activités à proposer à vos invités.

Grâce au Moteur de Réservation pour hôtels et location saisonnière (si vous ne savez pas ce que c’est, lisez l’article sur ce qu’est un Booking Engine) vous pourrez mettre en vente vos chambres ou appartements sans aucun coût de commission et organiser dans le moindre détail une expérience vraiment authentique et en format lent pour vos clients.

Vous disposerez des messages de notification pour attirer leur attention et les informer sur les services proposés dans votre hébergement.

Avec les Plans Tarifaires, vous pouvez également créer des package lents réels qui incluent des services supplémentaires que vous pouvez configurer et personnaliser de manière indépendante. Vos invités intéressés par une expérience lente pourront sélectionner un package spécial qui leur est dédié ou simplement ajouter des services supplémentaires au moment de la réservation pour préparer de manière optimale leur séjour dans votre hébergement. En outre, pour éliminer tout le stress, en connectant l’une des Passerelles de paiement disponibles avec la plateforme de Octorate, vous pouvez traiter les paiements automatiquement et vous occuper de toutes les activités de réception et d’accueil des invités qui ne pourront jamais être automatisées ( heureusement!).

Questions fréquemment posées

🐌 Qu'est-ce que le slow tourisme ?

Le Slow Tourisme est une façon de voyager qui se concentre sur l’expérience et la durabilité ( aucun impact sur l’environnement).

En pratique, le slow tourisme est l’exact contraire du tourisme de masse: une organisation visant à découvrir des lieux typiques et non chaotiques et à éviter les destinations les plus populaires, prises d’assaut par ceux qui voient le tourisme seulement d’une perspective quantitative comme un tour rapide.

💡 Quelles sont les caractéristiques du tourisme lent ?

En 2009, Nicky Gardner a rédigé le Manifeste du voyage lent, une étude qui a mis en évidence les fondements décisifs du tourisme slow dans certaines caractéristiques telles que:

  1. Le slow tourisme doit être considéré avant tout comme un état d’esprit
  2. Éviter les voyages en avion et privilégier les moyens de transport qui augmentent le lien avec le paysage
  3. L’arrivée comme un plaisir et non comme impatience
  4. Valorisation des marchés et des commerces locaux
  5. Valorisation de la culture locale par la curiosité, l’étude des langues et des dialectes des régions visitées
  6. Imitation de la routine quotidienne des locaux
  7. Savourer l’inattendu
  8. Redonner à la communauté d’accueil en signe de gratitude
🛎 Quel type de tourisme peut être considéré comme slow ?
  • Volontourisme
  • Trekking/randonnée
  • Parcours et voyages à vélo ou avec un moyen de transport non polluant
  • Voyages en sac à dos
  • Roadtrip, également avec une voiture ou une caravane personnelle
  • Tourisme religieux et spirituel
  • Tourisme culturel
  • Tourisme gastronomique et œnologique

Réservez une démonstration gratuite

Réservez une démonstration pour voir comment Octorate peut simplifier la gestion de votre hôtel, B&B, location saisonnière, appartement ou auberge.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux:

Maddalena Mazzaferri

Maddalena Mazzaferri

Réservez une démonstration gratuite

Réservez une démonstration pour voir comment Octorate peut simplifier la gestion de votre hôtel, B&B, location saisonnière, appartement ou auberge.

Articles liés :